Expositions virtuelles

Pour tous les curieux de la Préhistoire, néophytes ou amateurs éclairés

  • Decouvrir-Prehistolab-1.jpg
  • Decouvrir-Prehistolab-4.jpg
  • Decouvrir-Mammouths-1.jpg
  • Decouvrir-Prehistolab-5.jpg
  • Decouvrir-Prehistolab-3.jpg
  • Decouvrir-Prehistolab-2.jpg
  • Decouvrir-site-enfants-1.jpg

Index de l'article

 

outils

 

Les outils utilisés pour fouiller ne sont nt pas tous spécifiques à l’archéologue puisqu’il utilise couramment la truelle du maçon, le pinceau du peintre… en adaptant l’outil à son propre usage.  

La truelle va servir à dégager le sédiment de façon plus précise et moins « aveugle » que ne l’aurait fait une pelle, plus grosse.

Quant au pinceau il permet de dégager ce sédiment autour des objets souvent fragilisés par leur séjour prolongé dans le sol.

Balayettes et pelles servent à retirer le sédiment du carré de fouille pour le déposer dans un seau en attendant le tamisage. Quand des objets commencent à apparaître sous un coup de truelle, le fouilleur change d’outil pour un ustensile plus fin (emprunté au dentiste cette fois-ci !).

 

epingles2

 

 

Il peut, pour éviter tout dommage (par exemple un pied posé au mauvais endroit), utiliser des épingles en plastique (trouvées au rayon coiffure de n’importe quelle grande surface !) pour signaler visuellement les objets fragiles qui sont sur le point d’être dégagés et donc vulnérables.

 

Certains carrés sont très riches (comportent beaucoup d’objets) et nécessitent la présence de plusieurs fouilleurs. Leur position est parfois un peu acrobatique voir assez inconfortable !

 

fouilleurs2