Grand Site Vallée de la Vézère

Un projet de territoire valorisant les paysages de la Préhistoire

Après un dépôt du dossier de candidature auprès du Ministère de la Transition Ecologique et Solidaire en juin dernier, une visite en vallée de la Vézère par une inspectrice du Conseil Général de l’Environnement et du Développement Durable s’est déroulée du 24 au 26 septembre 2019.

Pour rappel, le dossier de candidature est le résultat d’un travail collaboratif entre tous les partenaires, acteurs et élus du territoire. Une phase de concertation de plusieurs mois a permis la création de son contenu stratégique pour les 6 prochaines années.

Le but de cette inspection est multiple :

  • La découverte du territoire, de ses paysages, de son patrimoine et de ses problématiques
  • La compréhension de l’organisation territoriale et de la gouvernance du projet
  • La rencontre de l’ensemble des partenaires mobilisés autour du projet
  • L’évaluation des actions engagées depuis 10 ans
  • La connaissance des futures actions que le territoire souhaite engager dans les 6 prochaines années

Lors de cette visite, nous nous sommes rendus à différents points du territoire pour échanger avec les acteurs du territoire. Les sujets abordés reprennent les axes centraux du Grand Site :

  • Le Pôle d’interprétation de la Préhistoire : future maison de la Préhistoire et du Grand Site
  • L’architecture, la patrimoine bâti et l’urbanisme
  • La sanctuarisation de la colline de Lascaux
  • Le pastoralisme au service des paysages et de la biodiversité
  • L’ouverture des fonds de vallée et la gestion de la rivière Vézère
  • Les falaises : emblèmes paysagers de l’occupation humaine depuis la Préhistoire
  • Le tourisme en vallée de la Vézère
  • Le développement de la Transition Energétique sur le Grand Site
  • La vallée des Beunes : entre Préhistoire, zones humides et pâturage
  • La visite de Cap Blanc, site Préhistorique compris dans le Bien UNESCO

L’équipe du Grand Site souhaite remercier l’ensemble des partenaires mobilisés lors de ces visites. Leur présence et leurs témoignages ont révélé que la démarche Grand Site était portée collectivement et que la multiplicité des sujets abordés positionnait le projet Grand Site comme une démarche territoriale et fédératrice.

Deux étapes restent encore à franchir : la visite de la Commission Label du Réseau des Grands Sites de France début novembre et le passage en Commission Supérieure des Sites Perspectives et Paysages.