Grand Site de France Vallée de la Vézère

Un projet de territoire valorisant les paysages de la Préhistoire

Le réseau européen Natura 2000 est un outil fondamental de la politique européenne de préservation de la biodiversité.

"Les sites Natura 2000 visent une meilleure prise en compte des enjeux de biodiversité dans les activités humaines. Ces sites sont désignés pour protéger un certain nombre d'habitats et d'espèces représentatifs de la biodiversité". C'est ce que l'on nomme les espèces ou sites d'intérêt communautaire. 

A l'échelle du territoire, 4 sites d'intérêt communautaire sont présents : 
- Le tunnel de Coly-Saint-Amand : 63 ha sur une commune
- La vallée des Beunes, 5 500 ha sur 12 communes
- Les coteaux calcaires de la vallée de la Vézère, 790,75 ha sur 14 communes
- La rivière Vézère, 1 285 ha sur 78 km de linéaire, sur 20 communes

Dans les sites Natura 2000 de la vallée de la Vézère, la déprise agricole est prégnante et provoque un enfrichement des parcelles. Ceci conduit à une perte de richesse de la biodiversité et la détérioration des habitats d'intérêt communautaire. 

Cette mission de préservation de la biodiversité intensifie l'action de soutien à l'agriculture par l'ouvertuer paysagère menée par le Grand Site de France.
Les menaces et les objectifs précités illustrent clairement le lien entre activité agricole, préservation des habitats communautaires et entretien des paysages ouverts. 

L'objectif des prochaines années en vallée de la Vézère, est de développer la contractualisation avec les propriétaires privés et les agriculteurs. La sensibilisation et l'animation territoriale auprès des élus, agriculteurs et propriétaires fonciers sont des priorités du territoire. 

Focus : pâturage de vaches bordelaises dans le site Natura 2000 Vallée des Beunes

vache4 beune jeanluckokel

 

Pour exemple, dans le cadre de Natura 2000 Vallée des Beunes, une action pilote a été portée en 2017 par le Syndicat Mixte du Bassin Versant de la Vézère en Dordogne (SMBVVD), en partenariat avec le conservatoire des races d'Aquitaine, les propriétaires des parcelles et un agriculteur.
Il s'agit de la mise en pâturage de parcelles humides par 3 vaches bordelaises et un taureau, pour une durée de 3 ans.